top of page

KOAN VIII

PORTRAITS PARLANTS, PORTRAITS CHANTANTS, PORTRAITS DANSANTS

En 2035 apparurent les premiers photomatons quantiques. Ces nouveaux appareils, gérés par une compagnie de bots finlandaise, ne faisaient pas de photos, mais des dessins représentant l’état intérieur des personnes venues se faire photomater. Au début cela fit rire tout le monde, mais lorsqu’on s’aperçut que les personnes passées devant l’objectif de ces appareils réussissaient tout ce qu’elles entreprenaient dans leur vie, ils furent très recherchés et leurs inventeurs vite dépassés par le succès. La compagnie de bots en fabriqua de grandes quantités et les améliora jusqu’à en faire des machines capables de prédire l’avenir avec un taux de réussite frisant les cent-pour-cent. On en vit partout, dans les halls de gare, dans les hôtels, dans les couloirs du métro et même dans les lycées et les universités. Dès lors les instances politiques et religieuses perdirent de leur pouvoir et organisèrent des campagnes de dénigrement qui portèrent rapidement leurs fruits. Frappés d’interdiction, ces appareils furent vandalisés et la compagnie de bots qui les avait créés, démantelée. Sauvés in extremis par une poignée d’aficionados, quelques-uns d'entre eux trouvèrent refuge chez des particuliers qui continuèrent à les faire évoluer. L’un d’eux découvrit un jour qu’en se faisant photomater tous les jours à la même heure pendant un mois, on était immunisé contre “l’inconvénient d’être né“ et d'autres fonctionnements étriques. Apparurent alors de nouvelles compagnies qui en fabriquèrent par millions et une nouvelle humanité vit le jour. En posant votre smartphone sur la dernière page de ce livre vous aurez accès au texte fondateur de cette nouvelle humanité et à ses douze et un commandements.
En posant un smartphone sur la couverture de ce livre vous aurez accès à sa version NFT et au Métavers KOAN ONE

KOAN VIII
bottom of page